Le Blog AlICe – AIM

AIM Module I : modalités du jury du jeudi 23/01/2014

Posted in évènements, général by Denis on January 19, 2014

La présentation des travaux du module I Analyse formelle et processus informatique de l’option aura lieu le jeudi 23/01/2014 au laboratoire, à 14h. Le jury commençant à 14h précise, les étudiants sont priés d’être présents une demi-heure à l’avance.

Important : comme déjà annoncé à plusieurs reprises pendant les sessions d’atelier, l’ensemble des documents demandés doit être remis en format numérique la veille, soit le mercredi 22/01/2014, au labo, entre 16h et 19h. La remise anticipée des documents est indispensable pour que je (Denis) puisse en prendre connaissance à l’avance, vu que je participerai au jury depuis le Canada. Michel et David réceptionneront vos documents.

Documents à remettre en format numérique le mercredi 22/01/2014
– les planches A1 de l’analyse graphique en format pdf. (Pour rappel, le format A1 est de 594 × 841mm)
– une planche A1 présentant 8 représentations de configurations extraites du modèle procédural, en format pdf.
– un fichier Blender avec le code commenté et mis en page, fonctionnel et sans bugs. Préciser la version de Blender utilisée ainsi que l’environnement de développement (Version de Windows, de MacOs, de Linux) en début de code.
– un fichier Blender comprenant les 8 configurations générées, alignées côte à côte sur une grille de 2 par 4.

Documents à afficher et à présenter – modalités du jury le jeudi 23/01/2014
– les planches A1 d’analyse
– la planche présentant les 8 configurations
– éventuellement une planche présentant une partie du code, pour mettre en évidence l’un ou l’autre algorithme si c’est nécessaire pour expliquer le projet, suivant le bon jugement de chaque étudiant.
– sur l’iMac à disposition, un fichier Blender pouvant générer des configurations en temps réel.
– sur l’iMac à disposition, d’autres fichiers Blender présentant des configurations exceptionnelles obtenues précédemment, suivant le bon jugement de chaque étudiant et si nécessaire pour appuyer le propos.
– prévoir une présentation claire et succincte d’environ 6 ou 7 minutes, le temps imparti pour le jury de chaque projet étant de 15 minutes.

Spécificités des documents (ainsi que quelques rappels et conseils)
– pour une question d’uniformité, toutes les planches doivent se baser sur un format A1 vertical.
– l’expression de l’analyse est exclusivement graphique, le texte n’est pas nécessaire si ce n’est pour le titrage et les annotations. Les techniques graphiques peuvent être manuelles ou numériques, ou combiner les deux.
– les planches ont de préférence un fond blanc, et présentent les schémas d’analyse de manière claire et aérée. Viser une mise en page sobre qui fait ressortir les figures analytiques.
– une attention toute particulière est portée à la codification de la représentation : annotations, échelle, intitulé des vues et des éléments si nécessaire, cotes, type et épaisseur de trait, titrage, hachures, pochage, traits de coupe, traits de rappel, etc., suivant le bon jugement de chaque étudiant.
– pour rappel, l’analyse doit faire appel à des représentations (plan, coupe, axono, perspective cavalière, perspective conique) cohérentes vis à vis du propos architectural à exprimer.
– chaque planche doit comporter l’intitulé du projet, le nom des étudiants, la date, ainsi que mentionner le labo et la faculté.
– le type de représentation utilisé pour les 8 configurations doit être cohérent par rapport aux intentions architecturales et graphiques, et si possible constituer une réponse logique au type de représentation de l’analyse graphique. Chaque configuration s’accompagne de sa « carte génétique » affichée relativement discrètement (voir exemple ci-dessous).
– si un arbre décisionnel a été créé, il peut faire l’objet d’une planche complémentaire, où être affiché tel quel.
– veiller à la cohérence globale des documents affichés.

Critères d’appréciation par rapport aux intitulés des cours
Méthodes d’analyse graphique (4 ECTS) : appréciation de la pertinence du propos analytique et de la manière dont il est exprimé graphiquement. Cette note prend également en compte l’expression graphique des modèles générés par le code Python.
Modèles procéduraux (5 ECTS) : appréciation de la transcription de l’analyse en code Python, de la qualité (et éventuellement de l’originalité) de la démarche procédurale, de la qualité et de la clarté du code, et enfin de la qualité des modèles générés et de leur cohérence par rapport à l’analyse.

 

NB : pour les conseils, les bugs, les drames hardware ou software de dernière minute, Michel est joignable par e-mail et peut éventuellement se déplacer au labo. Deadlines annoncées ci-dessus ultimes et non-négociables.

Bon travail !
cfg_02

Advertisements